Publié le lundi 21 octobre 2019

Cluny et les Sites clunisiens : mobilisation pour l'UNESCO !

Le président Rémy Rebeyrotte annonce publiquement que la Fédération Européenne des Sites Clunisiens cordonnera la candidature.

Le projet d’une candidature auprès de l'UNESCO, en gestation depuis deux années, a été rendu officiel vendredi 18 octobre 2019, en l’abbaye de Cluny, à l’occasion d’une journée spéciale émaillée de plusieurs moments forts.

Dans un premier temps, le conseil d’administration européen de la Fédération (de 6 nationalités) s’est réuni, en présence du nouveau coordinateur général du Patrimoine culturel de la Communauté autonome de Castilla y León, M. Jose Javier Fernandez Moreno, venu renouvelé le soutien du nouveau gouvernement castillan, élu en mai, à l’ensemble de l’action de la Fédération, et tout particulièrement à la démarche UNESCO. Sous la présidence de Rémy Rebeyrotte et en présence du directeur, Christophe Voros, les administrateurs ont adopté le principe d’une mobilisation des collectivités locales européennes engagées aux côtés de la Fédération au cours de l’année 2020. Ils ont également entériné la convention de partenariat avec le Centre des Monuments Nationaux (CMN), gestionnaire de l’abbaye de Cluny, pour une collaboration plus étroite sur cette question.

À cette fin, le président du Centre des Monuments Nationaux lui-même, Philippe Bélaval, avait fait le déplacement de Paris pour signer le document avec le président Rémy Rebeyrotte, à l’occasion d’une cérémonie officielle organisée dans le « petit cloître » de l’abbaye, à laquelle ont assisté le maire de Cluny, Henri Boniau, l’ensemble des administrateurs de la FESC, l’administrateur de l’abbaye, Benoît-Henry Papounaud, ainsi que les représentants des collectivités partenaires de la FESC : Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, Conseil départemental de Saône-et-Loire, Communauté de communes du Clunisois, Conseil départemental de la Loire, Ville de Dijon…

Une conférence de presse a précédé le vernissage de la magnifique exposition « Les reliquaires de Cluny », organisée par le CMN dans le passage Galilée, en présence des médias locaux et régionaux.

L’après-midi a été consacré à l’examen technique de la mise en oeuvre de la mobilisation souhaitée par la Fédération dès 2020. L’ensemble des collectivités locales européennes concernées sont invitées dès ce jour par la FESC à rejoindre le comité de gestion bourguignon qui soutiennent le travail préparatoire de la FESC depuis 2018. La montée en puissance de la candidature d’une liste internationale de biens clunisiens devra être accompagnée par l’élargissement de ce comité aux autres partenaires européens concernés, et volontaires, mais aussi par la mobilisation croissante des populations de ces territoires.

Les étapes du processus d'inscription ont également été rappelées : l'inscription de la liste de biens sur les listes indicatives des Etats-parties concernés, la proposition d'inscription sur la liste du patrimoine mondial par l'un des Etats, la décision de l'inscription sur la liste et le suivi des mesures de gestion destinées à protéger la Valeur Universelle Exceptionnelle des biens retenus….

C’est lors de la conférence de presse finale, offerte dans le farinier de l’abbaye de Cluny, en présence d’une trentaine de représentants de sites français, italiens et suisses, que le président Rebeyrotte a réaffirmé la détermination du conseil d’administration à poursuivre patiemment dans cette voie, en ayant toujours à l’esprit que le résultat ne sera jamais garanti… Mais les bienfaits pour le patrimoine clunisien, sur les plans de la recherche, de la mobilisation des élus et des populations, et sur celui de la médiatisation, seront certains.

Dossier à retrouver dans la rubrique "Candidature UNESCO" du site.