Publié le jeudi 08 novembre 2018

Les sites clunisiens exemplaires... en Chine !

La coopération franco-chinoise dans le domaine du patrimoine est devenue depuis 2016 une priorité pour les 2 pays, ainsi qu’en témoigne la signature, le 9 janvier 2018, d’un accord de coopération interministériel dans ce domaine, à l’occasion de la visite du Président Macron en Chine. Cette coopération permet de promouvoir l’expertise française dans ce domaine ainsi que de développer des partenariats entre les différents acteurs du patrimoine.

C’est dans ce contexte que la Fédération Européenne des Sites Clunisiens, certifiée par le Conseil de l’Europe depuis maintenant 13 ans, a été identifiée par l’Ambassade de France en Chine et ICOMOS Wuhan comme exemplaire, à échelle internationale, sur la question des Itinéraires culturels.

A ce titre, son directeur Christophe Voros, qui préside également la Fédération Française des Itinéraires Culturels Européens, a participé à la fin du mois d’octobre à une mission d’expertise en Chine sur les thèmes du Patrimoine mondial de l’UNESCO et des Routes et Itinéraires culturels.

Cette mission a débuté à Suzhou, avec l’équipe d’ICOMOS Wuhan, par un travail approfondi sur les nombreux biens de la ville inscrits sur la liste du Patrimoine mondial. Ensuite, à Wuhan, étaient programmées différentes rencontres avec des responsables culturels et politiques, dont le Consul général de France, ainsi qu’une intervention au forum ICOMOS Wuhan dédié au rôle des Itinéraires culturels dans le développement durable et rural. Enfin, cap sur Pékin pour une session de travail avec l’équipe de l’ambassade de France en charge des questions culturelles et une rencontre avec l’Institut d’Études sur l’histoire de l’architecture, qui se spécialise dans… les Itinéraires culturels !

Par son engagement, la Fédération a de nouveau offert à Cluny et aux sites clunisiens une visibilité internationale, et a permis que soit reconnu le travail exemplaire de valorisation du petit patrimoine mené sur le terrain par les 150 collectivités publiques, 45 associations et milliers de bénévoles qui la soutiennent. Ces efforts se poursuivent avec la démarche de reconnaissance d’une liste Cluny et les Sites clunisiens au patrimoine mondial de l’UNESCO engagée par la Fédération. Dans cette optique, les liens ont été renforcés au cours de ce déplacement avec les membres d’ICOMOS, organisation internationale qui pour rappel œuvre pour la conservation des monuments et des sites dans le monde en lien avec l’UNESCO.